Mes coups de Coeur Littéraire 2016

Hello, Hello

Comment vas-tu, aujourd’hui je viens te présenter mes livres coup de cœur de cette année, car lire davantage était l’une de mes résolutions (cf article ici) et j’ai fait de belles découvertes. J’en ai choisi uniquement trois ceux qui m’ont le plus marqués et touchés. Ils sont très différents les uns des autres mais ils m’ont tous apportés quelque chose d’unique. Ce ne sont pas des livres qui sont sortis en 2016 mais des livres que moi j’ai lu cette année, juste pour que ce soit clair.

  • Le premier livre Nous sommes tous des féministes de Chimamanda NGOZI ADICHIE une auteure nigériane très connu. Ce livre est court et très percutant, il m’a bousculé et amené à réfléchir sur moi-même, l’éducation que j’ai reçu et ma place en tant que femme dans la société. Dans cet ouvrage elle fait part de son expérience ainsi que d’exemples précis dans laquelle la femme n’est pas traité à sa juste valeur, est mise de côté ou rabaisser. Extrait  » Nous apprenons aux filles à se diminuer, à se sous-estimer ».

Elle commence par la base l’éducation, dès le plus jeune on nous éduque nous les filles amenées à devenir des femmes à plaire et être agréable à tous ; « c’est le soucis d’être aimées » « on les a élevés en leur donnant à croire que plaire est primordial, qu’il s’agit d’une caractéristique spécifique ». Et c’est vrai la femme est considérée comme un être plaisant dotée d’une douceur, d’une joie et sensibilité innée.

« Nous passons un temps fou à répéter à nos filles qu’elles ne peuvent être en colère, ni agressives, ni dures ce qui est assez grave en soi, sauf que nous prenons le contre-pied et félicitons ou excusons les garçons qui eux ne s’en privent pas ».  Moi-même j’ai un exemple personnel, une fois j’ai été trop sèche, trop dur ou trop strict dans mon comportement ou mes paroles (je ne me souviens plus) ma mère m’a dit Jacklyn une femme ne doit pas avoir un caractère comme ça. Pourtant j’ai le même caractère que mon père (en moi vigoureux quand même) mais lui il n’a jamais eu le droit à cette remarque, pourquoi?

1- Parce que c’est homme

2- Parce que c’est son mari

3- Parce que c’est le chef de famille et en tant que chef de famille il peut se permettre d’avoir ce caractère

4- Parce qu’il y a peu d’espoir qu’il change à son âge alors que moi qui suis jeune je peux encore le faire, un mélange des quatre raisons, je pense.

Toujours dans la problématique de plaire mais cette fois-ci aux hommes, j’ai retenu ces extraits qui très pertinents:

« Nous passons un temps fou à apprendre à nos filles à se préoccuper de l’opinion que les garçons ont d’elles. Mais pas le contraire n’est pas vrai. »

« Quant aux filles, nos torts envers elles sont encore plus graves, parce que nous les élevons de façon à qu’elles ménagent l’ego fragile des hommes. »

« Nous apprenons à nos filles à considérer les autres filles comme des concurrentes, non dans le travail ou pour réaliser ce qui serait une bonne chose à mon avis- mais pour susciter l’intérêt des hommes ».

Elle aborde la question du mariage, ah le mariage! Pourquoi est-ce que le mariage est-il l’une des choses primordiales si ce n’est la chose primordiale à accomplir pour certaines femmes avant un certain âge (passé 30 ans ma chérie tu es morte dans le game lol), pourquoi une femme mariée a-t-elle plus de valeur qu’une femme célibataire?  » Notre société conditionne une femme à vivre comme un échec d’être toujours célibataire à un certain âge. » « Dans notre pays (Nigeria), on menace bien davantage une femme qu’un homme de cela la ruine d’un mariage l’éventualité de ne jamais se marier. Partout dans le monde, la question du genre est cruciale! » Pourquoi tant de pression pour les femmes, un homme qui n’est pas marié à 35 ans ou 40 ans personne on ne lui dit rien ce n’est pas grave, c’est parce qu’il n’a pas encore trouvé sa perle rare. Concernant le fait qu’une femme mariée à plus de valeur et est plus respecté par certaines personnes qu’une célibataire là encore pourquoi? Cela devrai être le contraire une femme qui décide de s’accomplir professionnellement ou personnellement avant son mariage ou de ne pas se marier (ce n’est pas le souhait de tout le monde) c’est elle qui à le plus de mérite. Car elle se construit ou s’est construite toute seule, tout ce qu’elle a obtenue provient de son travail, ces efforts, sa persévérance ainsi que sa détermination!

Ce livre n’a pas fait de moi une féministe et je ne pense pas le devenir un jour mais je vais désormais penser autrement, tout en restant fidèle à moi-même. Cet ouvrage je le recommande à tout le monde hommes comme femmes, jeunes comme moins jeunes ; je l’ai prêté à plusieurs de mes proches qui l’ont beaucoup appréciés. Il est court en 1 heure c’est lut, il coûte 2 euros donc le prix d’un pain au chocolat dans une boulangerie parisienne lol, alors qu’est-ce que tu attends pour te le procurer?

imgp4528

  • Mon second coup de cœur La bible au Féminin de Marek HALTER. Il présente trois femmes importantes qui ont joués des rôles majeurs dans l’histoire et la construction de la religion Juive et Chrétienne principalement mais également Musulmane puisque Abraham est le père des trois religions monothéistes. Le livre est divisé en trois parties chacune consacré à une héroïne, le premier est dédié à Sarah la femme d’Abraham. Leur histoire je la connaissais plutôt bien, mais le livre nous en apprends davantage notamment sur les raisons de la stérilité de Sarah, leur rencontre, leur exil, les années de tourment de Sarah dut à sa stérilité etc. J’ai beaucoup aimé cette première histoire.

Le deuxième  est consacré à Tsipora et il me semble que c’est le plus long, Tsipora je n’en avais jamais entendu parler alors qu’elle était la femme de Moise. C’est le chapitre qui m’a le plus touchée sans aucun doute, il se finit malheureusement en drame j’en ai eu les larmes aux yeux. Tsipora est une femme noire (une kouchite comme c’est écrit dans le livre), c’est une femme intelligente, forte et déterminé qui a joué un rôle très important dans l’accomplissement de la mission de son mari Moise : sauvé les Hébreux de l’esclavage dont ils étaient victimes en Egypte. Malgré son intelligence, sa beauté, et sa forte personnalité elle subit le racisme et l’exclusion, les humiliations de certaines personnes à cause de sa couleur de peau. Je connaissais déjà l’histoire de Moise mais dans ce récit je l’ai découvert sous un autre angle et le proverbe derrière un grand homme se cache une grande femme ne peut être que confirmé avec ce récit. Pour finir je citerai ces phrases de l’auteur qui me donne encore actuellement les larmes aux yeux :  » Mais de Tsipora, la Noire, la Kouchite, qui s’en souviendra? Qui se souviendra de ce qu’elle a accompli et qui prononcera encore son nom? Que ce livre soit pour elle un modeste tombeau. »

Puis viens l’histoire de Lilah, une jeune femme qui souhaite s’unir avec son bien aimée mais qui ne pourra le faire à cause d’origine et de religions différentes. Elle sera alors contrainte d’aller sur la terre de ces ancêtres en Israël à Jérusalem. Son histoire également se termine de manière tragique, c’est celle qui m’à le moins plut je ne l’ai pas trouvé très intéressante.

Ce qui j’ai aimé dans ce livre c’est qu’il met des femmes en avant et nous montre à quel point leur présence a été importante. Et il aborde également des thèmes qui sont toujours d’actualité le racisme, la xénophobie, l’exil, la stérilité qui est très tabou ainsi que le statut de la femme dans la société.

imgp4527

  • Le dernier Manuel de manipulation de Gilles AZZOPARDI. Contrairement au titre tape à l’œil et tapageur il ne sert pas manipuler les gens mais c’est plutôt un guide qui permet d’être en accord avec soi-même et mieux vivre avec les autres. Il est divisé en plusieurs thèmes par exemple les relations quotidiennes ou les négociations efficaces. Puis dans chaque thème il y a plusieurs chapitres en lien avec le thème bien sûr, par exemple : soyez égoïstes, c’est plus généreux, déjouer les menteurs, s’imposer dans un groupe, neutraliser les personnalités toxiques, 12 techniques pour convaincre, maîtriser un entretien, captiver son auditoire etc. Je souhaite partager ce petit passage avec vous : « Nos ennemis font beaucoup pour notre pub. Grâce à eux, notre réputation dépasse les frontières naturelles du proche (du quartier, de la ville, du service, de l’étage, ou de l’entreprise). En disant du mal de nous, ils égratignent notre image de marque mais surtout ils nous font gagner en notoriété d’une manière incomparable. On prête toujours plus d’attention aux mauvais propos qu’à de bons. Pour se faire connaitre, tout le bien que peuvent dire nos amis ne vaut pas le mal dit par un ennemi. Autrement dit, de vos amis dites du bien, de vos ennemis ne dites rien (sauf  à vos amis). Ne contribuez pas leur propre notoriété. »

Ce manuel est très utile c’est le genre de livre que l’on garde toute sa vie car les conseils et « techniques de manipulation » que l’on peut à appliquer toute la vie.

imgp4526

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le liker, commenter et partager cela me montre que vous l’avez apprécié et quel type d’article vous appréciez. Pour ne rater aucun de mes nouveaux articles abonnez vous à la newsletter de mon blog , ainsi vous recevrez un email à chaque nouvelle parution. C’est simple et cela me prouve votre fidélité et m’encourage à publier d’avantage.

Pour plus de partage, fun et surprises suivez -moi ici:

FACEBOOK 

INSTAGRAM

–TWITTER

Portez-vous bien et Gros Bisous

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s